Discussion:
l'affaire de Vernon et de Saint-Prouant
(trop ancien pour répondre)
Enoch@Earth
2003-10-25 19:02:47 UTC
Permalink
Bonjour à tous,

J'ai entre les mains le livre "À propos des soucoupes volantes
(Mystérieux Objets Célestes) de Aimé Michel. Il s'agit de la deuxième
édition datant de 1966.
Oncle Dom, tu possèdes sans aucun doute ce bouquin.
J'aimerais te demander ce que tu penses de l'affaire de Vernon et de
Saint-Prouant, évoqué dans le premier chapitre.
Pour les autres, il s'agit de l'observation à trois semaines
d'intervalle d'un cigare lumineux lâchant par sa base des disques rouges
au centre et entourés d'un halo blanc. Apparemment les témoins sont
nombreux et les observations longues (de l'ordre de l'heure).
Merci d'avance Oncle Dom,

Julien
--
------------------------------------
Powered by GNU/Linux
------------------------------------
Oncle Dom
2003-10-25 23:14:52 UTC
Permalink
Post by ***@Earth
J'ai entre les mains le livre "À propos des soucoupes volantes
(Mystérieux Objets Célestes) de Aimé Michel. Il s'agit de la deuxième
édition datant de 1966.
En effet, c'est paru dans "Mystérieux Objets Célestes" (c'était l'appellation officielle de l'époque, et meilleure que celle d'OVNI), page25 à 37
Post by ***@Earth
Oncle Dom, tu possèdes sans aucun doute ce bouquin.
Je possède toutes les éditions (il y en a eu 6 au total)
Post by ***@Earth
J'aimerais te demander ce que tu penses de l'affaire de Vernon et de
Saint-Prouant, évoqué dans le premier chapitre.
Le cas de Veron est un cas intéressant qui à conforté les ufologues de l'époque dans la théorie de L'OVNI à plusieurs étages
Les soucoupes étant interprétées comme extraterrstres de puis 1950, à peu près, il fallait expliquer comment de si petits engins pouvait venir de distances aussi fabuleuses. Solution: les soucoupes n'étaient que les chaloupes des véritables vaisseaux interplanétaires, qui pouvaient avoir la taille d'un paquebot. Or justement, certaines observations faisaient état d'engins de grandes dimensions, allongés, qu'on eut vites fait de dénommer cigares. Ces objets étaient aussi détectés par les radars. On a plusieurs observations en 1952
Une telle affaire ne pouvait qu'intéresser Aimé Michel, fort désireux de prouver la réalité des soucoupes et leur caractère non terrestre. Mais il faut savoir qu'Aimé Michel ne s'est jamais géné pour arranger l'information comme bon lui semblait, en opérant surtout par sélection.
Sélection des sources: Aimé Michel affectionnait particilièrement "Le Parisien Libéré" fort bavard sur les soucoupes
Sélection du texte intéressant dans un article (la partie qui conduirait à une explication naturelle est éliminée)
Comme "Le Parisien libéré" reprenait souvent des quotidiens réginaux, qui eux mêmes, etc... On imagine que le texte d'Aimé Michel est aux observations de l'époque, ce que nos traductions de la genèse sont à la création du monde...
Ce que dit Aimé Michel:
* * *
Le grand cigare vertical.
La petite ville de Vernon est située dans le département de l'Eure, à 65 kilomètres à vol d'oiseau ouest-nord-ouest de Paris.
Un important centre militaire de recherches y étudie la balistique et l'aérodynamique. On y trouve donc de nombreux officiers et techniciens. C'est là que, pendant la nuit du 22 au 23 août, se déroula pour la première fois un des phénomènes les plus significatifs de l'époque. On devait par la suite l'observer bien souvent, et dans des circonstances toujours très significatives. Mais on consta'te en outre que l'incident de Vernon ouvre pratiquement la suite d'événements extraordinaires que ce livre se propose de raconter pour la première fois jour après jour.

Fantasia nocturne.
La nuit du 22 au 23 août fut très limpide sur la région parisienne. Le temps était clair, la visibilité excellente. A six jours de sa
conjonction, la lune ne diffusait qu'une mince lueur vers la fin de la nuit. Vers une heure du matin, M. Bernard Miserey, commerçant de Vernon, rentra chez lui et remisa sa voiture. En sortant du garage, situé sur la rive sud de la Seine, il fut surpris de voir qu'une pâle lumière éclairait la ville tout à l'heure sombre et, levant lés yeux au ciel, y découvrit une sorte d'immense masse lumineuse immobile et silencieuse appa remment suspendue au-dessus de la
rive nord du fleuve, à peut-être trois cents mètres. On aurait dit un gigantesque cigare vertical.
« Je contemplais cet étonnant spectacle depuis un moment, raconte M. Miserey, lorsque soudain, du bas du cigare, surgit une espèce d'objet en forme de disque horizontal qui d'abord tomba en chute libre, puis ralentit, et soudain bascula
et fonça horizontalement à travers le fleuve dans ma direction en devenant très lumineux. Pendant un temps très court je pus voir ce disque de face. Il était entouré d'un halo d'une vive luminosité. « Quelques minutes après qu'il eut disparu derrière moi vers le sud-ouest à une prodigieuse vitesse, un second objet semblable au premier se détacha comme lui
de l'extrémité inférieure du cigare et manoeuvra de même. Un troisième objet lui succéda, puis un quatrième. Il y eut alors un intervalle un peu plus long, et enfin un cinquième disque se détacha du cigare toujours immobile. Celui-là se laissa tomber beaucoup plus bas que les précédents, jusqu'au ras du nouveau pont où il s'immobilisa un instant en oscillant légèrement. Je pus alors voir très nettement sa forme circulaire et sa luminosité rouge, plus intense au centre, atténuée sur les bords, et le halo ardent qui l'entourait. Après quelques secondes d'immobilité, il bascula comme les quatre premiers et démarra lui aussi
en flèche. mais vers le nord, où il se perdit dans le lointain en prenant de l'altitude. Pendant ce temps, la luminosité du cigare avait disparu, et le gigantesque objet, qui avait peut-être cent mètres de long, s'était fondu dans les ténèbres. Le spectacle avait duré trois quarts d'heure environ. »
Quand, le lendemain, M. Miserey raconta sa vision de la nuit, la police lui apprit que deux agents qui effectuaient une ronde vers une heure du matin avaient eux aussi observé ;le phénomène, ainsi qu'un ingénieur des laboratoires de l'armée qui circulait à la même heure en voiture sur la nationale 181, au sud-ouest de Vernon.

Pas d'explication.
Nul ne s'est jamais risqué à proposer une explication au phénomène de Vernon. Une hallucination? Mais elle se doublerait alors de télépathie, car les quatre témoins ne se connaissaient pas et firent leurs dépositions séparément. Une vision télépathique aussi compliquée aurait tous les caractères du miracle, et l'invoquer au nom de la science me semble une
entreprise hasardeuse.
Dira-t-on qu'un seul témoin (faux) a tout inventé, et que les trois autres en ont raconté autant pour se rendre intéressants? La manière dont l'affaire s'est ébruitée exclut cette hypothèse, car jusqu'au 25 la police fut seule au courant des quatre dépositions. Le premier journal qui en parle est Libération du 25 août. A cette date, l'enquête, d'ailleurs vaine, est terminée. Et les témoins sont si peu désireux de publicité que seul M. Miserey consent à raconter ce qu'il a vu. On ne connaît pas le nom des deux policiers, et l'ingénieur, retrouvé par les journalistes au prix de mille ruses, les met poliment à la
porte.
Voici le seul semblant d'explication que j'aie jamais entendu suggérer: les témoins ont pris la lune pour un cigare et inventé les cinq disques. Cette conception a l'indiscutable mérite de rassembler plusieurs miracles dignes d'intéresser à la fois les astronomes (la lune aperçue vers le nord) et les psychiatres (mensonge télépathique). Soyons sérieux.
* * *
On note qu'Aimé Michel mentionne volontiers la présence de militaires et de techniciens, l'enquète de la police, et qu'il ne daigne citer que des explications absurdes à base d'hallucination et de télépathie. La croyance à priori est donc justifiée, et la recherche d'explications condamnée

Qu'a dit la presse?
La presse du 25 aout s'est fait l'écho d'une depèche d'Agence, en provenance d'Evreux, le 24. On y lit:
* * *
Evreux, 24 Août - Des engins mystérieux auraient été aperçus par plusieurs personnes dans le ciel de Vernon (Eure) au cours de la. nuit de dimanche à lundi.
Le fils d'un commerçant de la viIle affirme avoir vu distinctement, vers une heure du matin, au-dessus de la Seine, un objet allongé, de couleur rouge, ressemblant à un gros cigare. Selon ses dires, cet objet se tenait immobile à
une assez faible hauteur. Le silence était total.
De ce curieux engin, se détache une soucoupe volante que le témoin décrit avec
précision:
« Elle avait la forme d'un disque ovale, de couleur sombre, surmonté d'un dome rouge avec une auréole très brillante entourée de flammes ».
La soucoupe volante se détachait du cigare, tombait à la verticale, puis paraissait vouloir observer un vol horizontal. au-dessus du pont elle virait, remontait et disparaissait brusquemet. Elle était aussitôt remplacée par une autre.
Ce curieux carroussel aurait duré trois-quarts d'heure.
Ces observations ont été confirmées par plusieurs personne et notamment par un ingenieur chimiste du laboratoire de recherches balistiques et atomiques pour l'armée, qui suivait à la même heure la RN 182. L'ingénieur observa
les.mystérieux engins brillants et jugea, avec la personne qui l'accompagnait, qu'il ne pouvait s'agir que de soucoupes volantes.
* * *
Mais cette dépèche était évidemment reprise d'un correspondant local
Quels étaient les journaux locaux, dans l'Eure? L'annuaire de la Presse pour 1954, page 687, nous apprend l'existence de 14 hebdomadaires, et deux quotidiens régionaux.
Or il y a justement un journal à Vernon: Le démocrate Vernonnais, qui paraissait le Vendredi.
Voici ce qu'on y lit pour le Vendredi 27 aout:
* * *
Dans son numéro du 4 septembre 1953,seul de toute la presse, "Ie Démocrate" signalait l'apparition dans le ciel de notre ville de soucoupes volantes.
M.Buch, gardien de la paix,sa famille, des voisins, des promeneurs à st Marcel, furent témoins des faits.
Un an, presque jour pour jour, un autre de nos concitoyens, M. J.M..., fils d'un commerçant de notre ville (il a demandé de lui garder l'anonymat) ,a été témoin de faits semblables dans la nuit de dimanche à lundi.
Mais laissons-lui la parole:
"Rentrant assez tard de voyage, je venais de garer ma voiture rue du Pont, il était environ 1 heure du matin. En refermant la porte du garage, j'ai regardé par hasard en direction de la Seine. La nuit était assez sombre. J'aperçus alors très distinctement au-dessus du pont un objet allongé de couleur rouge, ressemblant à. un gros cigare, qui se tenait sensiblement immobile à assez faible hauteur et dans le silence le plus total. Immédiatement,je vis se détacher une soucoupe volante que je peux décrire avec précision. Elle avait la fome d'un disque ovale, de couleur sombre, sumonté d'un dôme rouge avec une
auréole très brillante, entourée de flammes. Une soucoupe volante se détachait du cigare, tombait à la verticale, puis paraissait vouloir observer un vol horizontal au-dessus du pont, elle virait, remontait et disparaissait brusquement.
Elle était remplacée aussitôt par une autre. La dernière surtout m'impressionna, car j'eus l'impression qu'elle allait se poser sur le pont tellement elle perdait d'altitude. Mais elle repartit soudainement comme les précédentes à une vitesse terrifiante en direction du Nord"
M.M.. .qui avait déjà observé une soucoupe volante, mais en plein jour, il y a 2 ans dans la région d'Evreux, a été le seul témoin (contrairement à ce qui a été dit) de cette incursion extraordinaire sur notre ville. Les Services des Renseignements généraux sont venus enquéter cette semaine. Il nous est difficile maintenant de ranger ces soucoupes parmi les loups-garous.
(la transcription de cette article est de l'ufologue Michel Jeantheau)
* * *
Ajoutons que l'affaire de du 31 aout 1953, ou il est question d'un objet principal et de 3 autres soucoupes, avait été rappelée le 9 Juillet dans ce même journal
Donc, le témoin de Vernon
- était en fait le seul à observer
- n'en était pas à se première observation
- avait eu récemment la mémoire rafraichie sur la présence de soucoupes à Vernon
- a observé plusieurs dizaines de minutes un objet allongé rougeatre, immobile et silencieux qui s'estompa après plusieurs dizaines de minute
- décrit avec précision des "soucoupes volantes" qui s'en échappèrent. Ce détail est suspect. Pourquoi était il déja convaincu qu'il s'agissait de soucoupes? Comment peut il les décrire avec précision, si elles sont sombres? Pourquoi parle-t-il d'un dome?
Enfin on ne connait pas la direction du cigare, sa taille apparente, ni celle des soucoupes. On n'a pas non plus les conditions météo à Vernon. On peut seulement reconstituer la carte du ciel, pour le lundi 23 aout 1954 à 1H (Oh TU) pour constater que la lune en croissant se trouvait par 6° d'élévation dans un azimut de 58°, à 5 jours de la nouvelle lune
Du coup, on sait pas bien si le mouvement des objets était réel, ou illusoire. On connait des exemples ou le témoin décrit des mouvements qui ne sont du qu'à ce qu'il prenait comme repère des nuages allant dans l'autre sens.
Ici quid des étoiles, quid des nuages, quid de la lune
AMHA, il n'y a pas de raisons de douter que le témoin ait vu une nébulosité allongée, ni des objets qui semblaient s'en échapper, mais il semble y avoir une telle part d'interprétation, que son observation n'est pas utilisable
Mais voila, Aimé Michel, qui dans son ouvrage batit une théorie de "l'orthoténie en étoile" avec un grand cigare vertical au centre de l'étoile, avait besoin d'observations succintes de cigares. Donc, il applique sa méthode habituelle, choisit la version qui l'arrange, augmente sa crédibilité et discrédite les tentatives d'explications
Post by ***@Earth
Pour les autres, il s'agit de l'observation à trois semaines
d'intervalle d'un cigare lumineux lâchant par sa base des disques rouges
au centre et entourés d'un halo blanc. Apparemment les témoins sont
nombreux et les observations longues (de l'ordre de l'heure).
Aimé michel me donne beaucoup de travail, et j'ai bien envie d'arréter là
je vais ètre bref sur l'affaire de St Prouant
Aimé Michel nous dit que l'affaire est encore inconnue de France et n'a été relatée que par un journal local (qu'il ne consent à citer qu'acculé devant la nécessiter de répondre aux sceptiques. C'est "Résistance de l'ouest" du vendredi 20 septembre. Je ne l'ai pas dans mes archives)
C'est faux. Son journal favori, "Le Parisien libéré" l'avait mentionné en quelques lignes dans son édition du 24 septembre
* * *
- Dans la région de Sigournais (Vendée), une trentaine de personnes ont vu, pendant une demi-heure, en fin d'après-midi, un engin en forme de cigare entouré d'une sorte de vapeur bleue violet
* * *
La description donnée par Aimé Michel (si elle est exacte) correpond à d'autres observations de l'automne 1954, qu'il ignore, et pour cause: Elles sont classées par les journaux eux mêmes parmi les phénomènes météorologiques. j'en connais au moins deux dans la seule region du nord. L'une au sud ouest de Lille, l'autre à l'ouest de Tournai. Il y a un objet en forme de cylindre, largant des boules de foudre, avant de disparaitre dans une explosion finale. Et c'est vrai qu'il s'agit de phénomènes météorologiques. Mais que celui qui, dès 1954, savait comment un phénomènes apparenté aux tornades pouvait lancer des boules de foudre lève le petit doigt. Voila un phénomène interessant pour la science, perdu stupidement parce qu'on le classe avec les soucoupes volantes. Jacques vallée mentionne d'ailleurs quelques observation de ce type dans son catalogue de rencontre rapprochées. Le cas de King's Sutton, par exemple

Conclusion: Le cas de Vernon, en pratique initilisable, n'a rien à voir avec le cas de St Prouant, qui n'a rien à voir avec les soucoupes volantes
--
Oncle Dom
Enoch@Earth
2003-10-26 14:33:03 UTC
Permalink
Post by Oncle Dom
Post by ***@Earth
Oncle Dom, tu possèdes sans aucun doute ce bouquin.
Je possède toutes les éditions (il y en a eu 6 au total)
Le cas de Veron est un cas intéressant qui à conforté les ufologues
de l'époque dans la théorie de L'OVNI à plusieurs étages
[snip]
Post by Oncle Dom
Conclusion: Le cas de Vernon, en pratique initilisable, n'a rien à
voir avec le cas de St Prouant, qui n'a rien à voir avec les
soucoupes volantes
Merci Oncle Dom pour ta réponse.
Je suis toujours impressionné par ta culture ufologique.
La question que je pose souvent est la suivante: est-ce que j'arriverais
aux mêmes conclusions que toi si j'étudiais le phénomène aussi
profondément (avec enquêtes sur le terrain, au moins pendant un temps).
Car pour l'instant, je n'adhère pas complétement à ton avis (mais je le
respecte).
J'ai du mal à croire que tous ces témoignages concordants ne soient pas
basés sur l'observation d'un objet réel. Quant à "la tornade qui lance
des boules de feu par sa base", elle colle bien à l'observation des
témoins ("volutes de vapeur nébuleuses", etc), mais j'avoue être assez
sceptique. Bien sûr tout est possible, mais bon.
Je possède le bouquin d'un certain Jim Marrs, "Alien Agenda". Il parle
des dires de Donald Keyhoe, à propos de deux "moonlets" (petites lunes
supposées naturelles) qui apparaissaient sur les radars vers 1953-1955,
en orbite autour de la Terre. Clyde Tombaugh aurait participé à un
programme de recherche visant à les observer. Des articles dans les
journaux sont parus (Time, Popular Mechanics).
Ce qui est marrant, c'est qu'il parle d'un rapport de l'USAF faisant
état d'un bombardier qui aurait été confronté en 52 à une formation
d'engins (forme pas précisée), ceux-ci finissant par "rentrer au
bercail" dans un plus gros (forme non précisée encore). Cela ressemble
(du moins sur l'aspect "retour au bercail") à l'affaire de Vernon et de
Saint-Prouant.
Hypothèse: toute la vague de 1954 a pour origine des vaisseaux à
l'époque en orbite autour de la Terre, partis en 1955.
Va savoir, Charles...

Bonne fin de WE,

Julien
--
------------------------------------
Powered by GNU/Linux
------------------------------------
Oncle Dom
2003-10-26 17:53:09 UTC
Permalink
Post by ***@Earth
Post by Oncle Dom
Conclusion: Le cas de Vernon, en pratique initilisable, n'a rien à
voir avec le cas de St Prouant, qui n'a rien à voir avec les
soucoupes volantes
Merci Oncle Dom pour ta réponse.
Je suis toujours impressionné par ta culture ufologique.
La question que je pose souvent est la suivante: est-ce que j'arriverais
aux mêmes conclusions que toi si j'étudiais le phénomène aussi
profondément (avec enquêtes sur le terrain, au moins pendant un temps).
En tous cas, tu t'en rapprocherais
Post by ***@Earth
Car pour l'instant, je n'adhère pas complétement à ton avis (mais je le
respecte).
Si tu ne juges que d'après les livres c'est normal. Pour un enquéteur confirmé que tu peux rencontrer, il y a au moins 10 livres, qui poussent à des conclusions différentes, mais qui ne se basent que d'autre livres, articles, bref sur la rumeur écrite. On compte sur les doigts de la main, le livres basés sur des enquètes. Par exemple, "mystérieuses soucoupes volantes" de Fernand Lagarde, ou... le rapport Condon
Post by ***@Earth
J'ai du mal à croire que tous ces témoignages concordants ne soient pas
basés sur l'observation d'un objet réel.
Ils ne sont concordants qu'artificiellement, par l'intervention des ufologues. Si tu lis dans la foulée une centaine de témoignage "bruts d'enquètes", tu te demande bien ou est la prétendue concordance
Post by ***@Earth
Quant à "la tornade qui lance
des boules de feu par sa base", elle colle bien à l'observation des
témoins ("volutes de vapeur nébuleuses", etc), mais j'avoue être assez
sceptique.
Bizarre d'ètre sceptique sur des phénomènes naturels déja connus, et moins sur des phénomènes hautement improbables ;-)
Post by ***@Earth
Bien sûr tout est possible, mais bon.
Manquerait plus que ça que ce soit impossible. Le problème est qu'il y a plus de cas qu'on ne croit. L'affaire de West palm Beach, par exemple
Post by ***@Earth
Je possède le bouquin d'un certain Jim Marrs, "Alien Agenda". Il parle
des dires de Donald Keyhoe, à propos de deux "moonlets" (petites lunes
supposées naturelles) qui apparaissaient sur les radars vers 1953-1955,
en orbite autour de la Terre.
Clyde Tombaugh aurait participé à un
programme de recherche visant à les observer. Des articles dans les
journaux sont parus (Time, Popular Mechanics).
Exact. C'était la conséquence du lancement de station de détection des satellites. Les américains avaient anticipé sur les dates de lancement de leurs satellites en installant des stations de détection dès cette époque. Des articles de revues ont parlé de la écouverte d'un mystérieux satellite. Il a donné la rumeur du "chevalier noir " évoqué dans une aventure de Bob Morane. L'ennuyeux est que les caractéristiques qu'on en donne sont absurdes
Post by ***@Earth
Ce qui est marrant, c'est qu'il parle d'un rapport de l'USAF faisant
état d'un bombardier qui aurait été confronté en 52 à une formation
d'engins (forme pas précisée), ceux-ci finissant par "rentrer au
bercail" dans un plus gros (forme non précisée encore). Cela ressemble
(du moins sur l'aspect "retour au bercail") à l'affaire de Vernon et de
Saint-Prouant.
Observation au dessus du golfe du mexique. Ca avait l'avantage de coller avec la théorie de vaisseaux interplanétaires.
Post by ***@Earth
Hypothèse: toute la vague de 1954 a pour origine des vaisseaux à
l'époque en orbite autour de la Terre, partis en 1955.
Qui remonteraient le temps? Hmmm...
--
Oncle Dom
MCo
2003-10-27 11:59:29 UTC
Permalink
Salut,
Post by Oncle Dom
(la transcription de cette article est de l'ufologue Michel Jeantheau)
Merci pour la ref, peut-on avoir plus de précisions ? (revue, livre ?)

A+
Mathieu
Oncle Dom
2003-10-27 19:38:57 UTC
Permalink
Post by MCo
Salut,
Post by Oncle Dom
(la transcription de cette article est de l'ufologue Michel Jeantheau)
Merci pour la ref, peut-on avoir plus de précisions ? (revue, livre ?)
Malheureusement non. La compilation des articles de la vague de 1954 a été entreprise dans les années 70, par divers ufologues. J'ai personnellement dépouillé 180 éditions locales ou régionales de journaux sur Le Nord, le pas de Calais, La somme, et l'Aisne. D'autres ont dépouillés d'autres département comme la Corrèze. Le plus gros travail avait été fait par Michel Jeantheau qui a dépouillé les journaux de dizaines de département. Mais à part quelques publications sous forme de plaquettes, le plus gros du travail dort dans les archives des ufologues, qui se les échangent à l'occasion.
On estime que le dépouillement complet de la vague doit produire environ 2000 observations
On a pu constater aussi en recoupant les observations publiées et celles de retrouvées par enquète de voisinage qu'environ une observation sur cinq a été publiée par les journaux, ce qui nous ramène à environ 10000 observations réelles
--
Oncle Dom
jean-françois
2003-10-27 12:23:30 UTC
Permalink
Le Sun, 26 Oct 2003 01:14:52 +0200, "Oncle Dom"
<***@wanaNULLdoo.fr> écrivait:

::Un important centre militaire de recherches y étudie la balistique et l'aérodynamique.

Pour la petite histoire, il y a désormais deux entités distinctes sur
le plateau de Vernon: le LRBA (laboratoire de recherches balistiques
et aérodynamiques), à vocation militaire, et la SEP (société
européenne de propulsion) qui fait régulièrement gronder ses puissants
moteurs Vulcain.
Ce n'était pas le cas en 1966, où des scientifiques Allemands
(récupérés au sein du groupe de Peenemunde, du moins ce qu'il en
restait, par l'état Français au sortir de la guerre) s'ingéniaient
encore avec leurs collègues français à offrir à la France un accès
fiable à l'espace. Ils testaient alors les lançeurs "Diamant" qui
venaient de mettre le premier satellite Français en orbite.
Jean-François B.


"La fusée a parfaitement fonctionné... si ce n'est qu'elle a atterri
sur la mauvaise planète" (Von Braun, lorsque le 1er V-2 a touché
Londre)
Fred de Poitiers
2003-10-27 13:35:10 UTC
Permalink
Salut !

Ca rappelle cette hypothèse qui a circulé et circule certainement toujours,
comme quoi les cigares ne seraient finalement, qu'un empilement de
soucoupes.
Des témoignages similaires existent, mais dans l'autre sens, où des témoins
ont parlé de soucoupes qui s'assemblaient en cigare.
Ca tient la route même si ça reste pour l'instant, impossible à vérifier.

En fait, il faudrait savoir :
- a quoi on a affaire, et si c'est bien un genre de véhicule, de sonde, de
drone,
- si oui, d'où peut il venir, qui a pu le fabriquer, quand, etc...

Le temps étant l'une des variables sur lesquelles nous ne sommes pour
l'instant, pas trop capables d'intervenir, il est possible que les choses
changent dans un futur plus ou moins lointain. Et si en 2250, les humains
trouvaient un moyen d'envoyer des sondes dans le passé, pour collecter des
informations, voire pour essayer d'influencer certains cotés, d'obliger à
prendre en compte un environnement plus vaste.

Peut être avez vous aussi vu, ce travail d'artiste, en images de synthèse,
où il représente très exactement notre planète ainsi que les 70000
satellites et débris autour, avec leurs véritables orbites. Une vraie
décharge à ciel ouvert, alors qu'on n'y a pratiquement pas fouttu les pieds
! C'est du propre :))) Alors on peut toujours se donner bonne conscience à
dire que ces débris vont bruler en touchant les couches de l'atmosphère, ou
que l'univers est vaste et que ça ne se verra pas trop, etc... Déjà que pour
ce qui se passe sur la planète, ils sont totalement incapables de voir plus
loin que la durée d'un mandat politique...!!! Pas très encourageant, ni très
optimiste, mais enfin...

A+
FdP
Oncle Dom
2003-10-27 19:56:12 UTC
Permalink
Post by Fred de Poitiers
Ca rappelle cette hypothèse qui a circulé et circule certainement toujours,
comme quoi les cigares ne seraient finalement, qu'un empilement de
soucoupes.
Des témoignages similaires existent, mais dans l'autre sens, où des témoins
ont parlé de soucoupes qui s'assemblaient en cigare.
En effet. Mais bof, au moins les soucoupes réintégrant un cigare respectaient la logique des voyages interplanétaires. Cette idée là ne respecte que la logique des bancs de poissons ou des vols de canards sauvages
Post by Fred de Poitiers
Ca tient la route même si ça reste pour l'instant, impossible à vérifier.
Rebof...
Post by Fred de Poitiers
- a quoi on a affaire, et si c'est bien un genre de véhicule, de sonde, de
drone,
Oh que oui! Quand on sait qu'une simple trainée de condensation peut ètre prise pour une comète, un bolide ou cigare volant, on a des raisons de se poser la question
Post by Fred de Poitiers
- si oui, d'où peut il venir, qui a pu le fabriquer, quand, etc...
Seulement dans le cas ou c'est bien un engin
Post by Fred de Poitiers
Le temps étant l'une des variables sur lesquelles nous ne sommes pour
l'instant, pas trop capables d'intervenir, il est possible que les choses
changent dans un futur plus ou moins lointain. Et si en 2250, les humains
trouvaient un moyen d'envoyer des sondes dans le passé, pour collecter des
informations, voire pour essayer d'influencer certains cotés, d'obliger à
prendre en compte un environnement plus vaste.
Les archéologues et les astronomes font ça tous les jours. Nous voyons le grand nuage de Magellan tel qu'il était il y a 170000 ans
Post by Fred de Poitiers
Peut être avez vous aussi vu, ce travail d'artiste, en images de synthèse,
où il représente très exactement notre planète ainsi que les 70000
satellites et débris autour, avec leurs véritables orbites. Une vraie
décharge à ciel ouvert, alors qu'on n'y a pratiquement pas fouttu les pieds
! C'est du propre :)))
Il faudrait que je le retrouve, mais cette situation était déja décrite dans un dessin humoristique, signé "Rol", de la fin des années 50
Post by Fred de Poitiers
Alors on peut toujours se donner bonne conscience à
dire que ces débris vont bruler en touchant les couches de l'atmosphère,
Oui, mais le probmème est ailleurs
Post by Fred de Poitiers
ou
que l'univers est vaste et que ça ne se verra pas trop, etc...
Ca c'est une sombre conerie! Ou a tu trouvé ça?
Le vrai problème est qu'on a déja observé l'explosion d'un satellite, probablement touché par un débris spatial, laquelle explosion a créé d'autres débris spatiaux
Il y a donc, un nombre critiques de débris au dela duquel il y a "réaction en chaine", comme dans une bombe atomique, à ce détail près, que l'intervalle entre deux collisions se mesure en heures plutot qu'en microsecondes. Mais l'ensemble de la flote spatiale est transformée en quelques mois en un anneau de débris. Et les les voyages spatiaux deviennent impossibles pour des siècles
--
Oncle Dom
MCo
2003-10-27 21:27:58 UTC
Permalink
Post by Oncle Dom
Voici le seul semblant d'explication que j'aie jamais entendu
suggérer: les témoins ont pris la lune pour un cigare et inventé les
cinq disques. Cette conception a l'indiscutable mérite de rassembler
plusieurs miracles dignes d'intéresser à la fois les astronomes (la
lune aperçue vers le nord) et les psychiatres (mensonge
télépathique). Soyons sérieux.
* * *
On note qu'Aimé Michel mentionne volontiers la présence de
militaires et de techniciens, l'enquète de la police, et qu'il ne
daigne citer que des explications absurdes à base d'hallucination et
de télépathie.
Mais pas du tout : il dit, et je te cite : "Voici le seul semblant
d'explication que j'aie jamais entendu suggérer: les témoins ont pris la
lune pour un cigare et inventé les cinq disques."
Ensuite il conjecture en évoquant les conséquences de ce raisonnement, mais
je ne vois pas ce que cela a d'anormal.
Moi ce que j'aimerai savoir c'est si cette affaire a été réduite, oui ou
non, et par qui si possible, et à quoi surtout. Et de même pour le cigare vu
par les six villages que tu as éludé bien rapidement, trop rapidement en
tout cas pour la plupart des visiteurs de ce forum. A moins que ??? tout le
monde est OK pour St Prouant ?

Merci

Mathieu
Oncle Dom
2003-10-27 21:46:29 UTC
Permalink
Post by MCo
Post by Oncle Dom
Voici le seul semblant d'explication que j'aie jamais entendu
suggérer: les témoins ont pris la lune pour un cigare et inventé les
cinq disques. Cette conception a l'indiscutable mérite de rassembler
plusieurs miracles dignes d'intéresser à la fois les astronomes (la
lune aperçue vers le nord) et les psychiatres (mensonge
télépathique). Soyons sérieux.
* * *
On note qu'Aimé Michel mentionne volontiers la présence de
militaires et de techniciens, l'enquète de la police, et qu'il ne
daigne citer que des explications absurdes à base d'hallucination et
de télépathie.
Mais pas du tout : il dit, et je te cite : "Voici le seul semblant
d'explication que j'aie jamais entendu suggérer: les témoins ont pris la
lune pour un cigare et inventé les cinq disques."
Ensuite il conjecture en évoquant les conséquences de ce raisonnement, mais
je ne vois pas ce que cela a d'anormal.
Le problème c'est qu'il invente aussi les conditions nécessaire à la réfutation
Il n'est pas dit dans ses sources que le cigare était au nord, et il n'est pas dit non plus que les autres témoins (réfutés par le journal local) aient vu eux aussi 5 disques
Son bouquin est d'ailleurs rempli de ce genre de dialectique
Post by MCo
Moi ce que j'aimerai savoir c'est si cette affaire a été réduite, oui ou
non, et par qui si possible, et à quoi surtout.
J'expliquais que cette affaire manque de bases sérieuses
Post by MCo
Et de même pour le cigare vu
par les six villages que tu as éludé bien rapidement, trop rapidement en
tout cas pour la plupart des visiteurs de ce forum. A moins que ??? tout le
monde est OK pour St Prouant ?
Je disais que je n'ai pas en archives le texte dont s'est servi Aimé Michel.
Il va falloir que je ressorte les autres cas de phénomènes météorologiques étranges de cet automne
--
Oncle Dom
Fred de Poitiers
2003-11-03 12:00:16 UTC
Permalink
Salut !

Je ne connais pas cette affaire, ou pas sous ce nom en tous cas. C'est
justement ce que je recherche, ce genre de vieille information, car les
témoins meurent petit à petit et les infos qui n'ont jamais été collectées
peuvent être perdues à jamais.

J'ai récupéré d'ailleurs il y a deux ou trois ans, un témoignage d'un ancien
militaire, lieutenant pendant la 2eme guerre mondiale. Cet homme est
maintenant très agé, mais ayant été très sportif, vie saine et proche de la
nature, il est resté en bon état jusqu'à un age avancé. Il est encore
vivant, et je peux éventuellement le joindre. B.Thouanel m'avait d'ailleurs
demandé ses coordonnés pour aller le rencontrer, mais il ne l'a pas fait par
manque de temps. Les infos présentées ci-dessous sont donc encore vagues et
incomplètes, mais c'est déjà ça.

Le lieutenant Pierre MORISSET avait été assigné du coté de la Meuze, pour
monter un genre de camp de DCA pendant la guerre. Ca s'est passé de nuit,
quand quelques heures après minuit, 3 de ses hommes qui étaient de garde
sont venus le réveiller sous sa tante, en précisant "qu'il devait vite venir
car il y avait un problème". Le temps de se lever et de sauter hors de sa
tante, il a contemplé pendant plusieurs minutes, avec ses hommes, deux
tâches lumineuses de couleur bleu, qui semblaient immobiles dans le ciel, si
ce n'est qu'elles semblaient vibrer sur place. Le tout alors que la météo
était classique et plutôt belle, et dans un silence total.

On peut écarter les lumières émises par une tuyère, puisque un bruit aurait
été perçu. De plus, des tuyères auraient diminué en taille au fur et à
mesure de l'éloignement des avions, où n'auraient pas été visibles de cette
façon si les avions avaient changé de cap. Je n'en sais pas plus, car je
n'ai rencontré cette personne que très peu de temps. C'est quelqu'un de
sérieux, qui était directeur d'une fonderie en Tunisie après sa période
militaire. Il n'est pas du genre à raconter des conneries, et passe pour
quelqu'un de sérieux, d'honnête et droit. Sa femme, décédée, était du même
genre, avec en plus une énorme couche de tolérance. Elle est décédée il y a
quelques années. Je pensais en savoir beaucoup plus grace à l'entrevue de
cette personne avec B.T. mais celui-ci n'a pas eu le temps d'aller
rencontrer le témoin pour en savoir plus. A moins qu'il ait ensuite jugé que
l'affaire ne vallait pas le déplacement. C'était pourtant lui qui m'avait
demandé les coordonnés de cette personne.

A+ bonne semaine,
FdP

Loading...